SEUL, EN COUPLE OU EN FAMILLE, DÉCOUVREZ L’INDE AUTREMENT….

L’inde, nous connaissons un peu, puisque ce fut le premier pays que nous avons traversé pendant notre tour du monde en famille. Nous sommes restés un mois dans le Nord et forcément, nous n’avons pas eu le temps de découvrir le Sud.
Grâce à l’invitation de l’office de tourisme du Kerala via le Kerala Blog express 3 je suis parti en éclaireur et j’y ai passé 15 jours fantastiques : la beauté et la diversité de ses paysages, l’accueil chaleureux de son peuple, sa culture artistique étonnante ou la diversité des activités à faire m’ont vraiment séduit et me donne envie aujourd’hui de partager avec vous mes premiers ressentis.
Après ce voyage, je suis convaincu que si vous avez encore des réticences à partir en Inde parce que le pays possède une réputation sulfureuse, vous devez alors absolument commencer par le Kerala, qui pour moi est la partie la plus abordable de ce grand pays envoûtant. Un état qui porte bien son surnom de “God’s Own Country” (le propre Pays de Dieu).

Tdm80_Kerala_Cover

La découverte d’une autre facette de l’Inde

L’inde possède une image très paradoxale dans l’esprit des touristes et des voyageurs. Ce pays fascine autant qu’il effraie. Je vous en parlais justement dans l’article précédant mon départ et je sais que pas mal d’entre vous malgré la curiosité qui les habitent, refusent d’y aller à cause de tout ce que l’on entend. Mais je peux vous assurer que le Kerala saura vous faire apprécier l’Inde autrement et vous donnera envie sûrement d’y voyager plus.

D’après ce que j’ai lu:

Avec plus de 34 millions d’habitants, le Kerala est l’un des états indiens les plus riches. Il est en avance sur le reste du pays sur pratiquement tous les grands sujets sociaux: les Keralais ont une meilleure qualité de vie et ont accès à des niveaux de soins et d’éducation quasiment comparables à certains pays occidentaux. L’état est fier de posséder un taux d’alphabétisation bien au-dessus de la moyenne nationale (hommes ET femmes) et un taux d’espérance de vie les plus hauts du sous-continent indien. Avec son régime politique communiste, le Kerala est un des états les plus stable du pays et celui où les citoyens sont aussi les plus impliqués. Niveau religion, les communautés Hindous, Musulmanes et Chrétiennes vivent dans la tolérance et il n’y a que très peu de faits divers sur ce sujet dans l’actualité. Concernant la sécurité intérieure, le Kerala est considéré comme l’état où l’ordre public est le mieux assuré.

Tdm80_Kerala_map_carte

D’après ce que j’ai vu et ressenti sur place:

Franchement, même si j’ai voyagé dans des conditions privilégiées au Kerala, mes camarades (filles) et moi-mêmen’avons jamais ressenti d’insécurité et c’est le retour que l’on a souvent dans les récits des voyageurs ayant été là bas. Le Kerala est plus propre globalement, la pauvreté moins visible, les gens se tiennent mieux, sont plus accueillants et avenants, vous ne ressentez pas de regards pesants sur vous dans la foule, et vous avez beaucoup moins de sollicitations à tout-va pour vous proposer des services (ou des arnaques) ou vous demander de l’argent. C’est vraiment appréciable et c’est aussi ce qui contribue à une certaine douceur de vivre quand on y est. En comparant un peu mes deux expériences de voyages en Inde, c’est vrai que le Nord du pays, aussi beau soit-il avec toutes ses richesses historiques et culturelles, est peut être plus difficile à vivre pour le voyageur non expérimenté.
Un autre point qui m’a fait plaisir sur place, surtout dans un contexte mondial tendu, c’est la cohabitation plutôt harmonieuse des différentes religions. En effet, dans une même ville vous trouverez côte à côte, temple hindou, mosquée, église, synagogue, et tous les croyants semblent vivre dans une tolérance mutuelle affichée.
Pour finir, le Kerala est l’état pionnier dans le développement du tourisme responsable, ce qui permet d’améliorer les conditions de vie des populations locales et minimiser les dégâts écologiques ou sociaux potentiels. L’idée est plutôt bonne. Si cela ne vous donne pas encore envie, lisez la suite….

Tdm80_Kerala_Kumarakom_reflection

La diversité et la beauté des paysages, la nature

Sachez que Kerala, veut dire en Malayalam (la langue principale dans le sud) : Terre des cocotiers. Et franchement, je crois que je n’en ai jamais vu autant dans un pays et ce, malgré nos nombreux voyages. C’est un plaisir d’être entouré de ces arbres immenses qui généralement poussent dans des pays au climat tropical… Et oui, le Kerala, c’est un pays où le soleil est roi: 8 mois de soleil pour 4 mois de période de pluie environ, le pied ! Outre cet atout plus que plaisant, le Kerala possède une diversité de paysages vraiment attractifs et une nature plus que généreuse.

Déjà, je suis tombé sous le charme des backwaters. Ces vastes réseaux de canaux et de rivières qui traversent l’Ouest de l’état sont incontournables. C’est beau, c’est paisible, et on y découvre la vie des populations locales au fil de l’eau. Cela vaut vraiment le coup d’effectuer un petit séjour sur les traditionnels “houseboat” qui vous feront vivre une expérience “magique” du pays. Je garderai en tête pour longtemps les magnifiques paysages de la région d’Alleppeyet ce coucher de soleil que nous avons partagé tous ensemble les premiers jours.

Tdm80_Kerala_sunset

Le Kerala, c’est aussi des plages splendides et l’eau transparente de la mer d’Arabie au Sud. Au centre, ce sont des plaines et des collines verdoyantes où les larges vallées agricoles sont joliment dessinées par les plantations de théque l’on croise à perte de vue. A l’Est, les montagnes et les vallées profondes des Ghats occidentaux offrent de superbes points de vue sur la région et vous feront découvrir de denses forêts où de nombreuses rivières prennent leur source. La faune et la flore au Kerala est évidemment très riche. Vous y découvrirez un nombre incroyable de plantes, d’épices, d’arbres centenaires majestueux et une faune endémique très variée (léopards, éléphants, singes, tigres, écureuils, cormorans, etc…) que les nombreux parcs nationaux essayent de préserver au mieux.

Le peuple Keralais

J’avais déjà vécu de bons moments et fait de belles rencontres dans le Nord du pays, mais il est vrai que pendant ce trip, même furtivement (car je n’étais pas dans mes conditions habituelles de voyage et de rencontres) j’ai ressenti un accueil encore plus chaleureux de la part des habitants du Kerala. Des regards bienveillants, des sourires, des “coucou” de la main pour vous saluer, et une curiosité paraissant sincère des Keralais à vouloir discuter avec les voyageurs. Les relations semblent plus faciles, les gens plus paisibles, plus éduqués et c’est un vrai plaisir d’échanger avec les locaux.

Pour les amateurs d’images et de portraits, vous serez ravis de savoir que les Indiens du Sud semblent encore plus fans de photos que dans le Nord. Mais attention, attendez vous à être aussi pris en photo, car la folie “des selfies” semble les avoir atteints aussi et ils adorent poser avec des étrangers… Nous avons bien ri plus d’une fois à poser avec eux…

 

Petites anecdotes…… J’ai encore le souvenir de la fois ou je me suis “perdu” un peu volontairement dans un temple où j’y ai rencontré un Brahman avec lequel j’ai sympathisé. Lui curieux de ma venue ici, moi curieux d’en savoir plus sur la vie des religieux du temple. Je suis resté une bonne heure avec lui, il m’a présenté un peu à tout le monde et m’a expliqué tant bien que mal l’organisation de ce lieu de culte. Ils préparaient la célébration du festival pour le soir, et pendant que mes camarades faisaient du kayak sur les backwaters, j’ai enfin pris le temps de découvrir à mon rythme un peu la vie ici. Un petit moment privilégié comme je les aime… J’ai également le souvenir de ma rencontre avec des pêcheurs sur une des plages de Marari, juste à coté de l’hôtel de luxe ou nous nous étions arrêtés pour manger. Ils réparaient leurs filets à l’ombre des coques de bateaux et des cocotiers. Hélas, je n’ai partagé qu’une vingtaine de minutes avec eux car le bus devait partir, mais si j’avais pu, je pense que j’aurais passé tout l’après-midi tant nos premiers échanges semblaient réciproquement sincères.

Les activités

Les activités et les occupations au Kerala ne manquent pas. J’y reviendrai plus en détail par la suite mais je peux vous assurer que si vous décidez d’aller là-bas, essayez de partir au minimum 10 jours voir 15 tant il y a à faire et à découvrir.
Pour ceux qui ont besoin de repos, vous trouverez de nombreuses plages splendides dans le Sud (Marari, Kovalam, Varkala etc…). Vous pourrez également profiter de l’expérience unique, reposante et plutôt luxueuse d’un séjour sur les“houseboat” traditionnels qui sillonnent les backwaters d’Alleppey (article à venir). Toujours dans le domaine du repos et du bien-être, aller au Kerala, c’est aussi l’occasion de tester les traitements Ayurvediques qui soignent les gens depuis des millénaires ou d’être simplement initié au yoga dans des décors somptueux.

Pour les fans d’animaux et les enfants, visiter un des nombreux parcs nationaux pour essayer de voir des animaux sauvages en liberté peut être une belle expérience.

Tdm80_Kerala_Westenr_Ghats

Pour les plus sportifs, aller faire un trek dans les “Western Ghats” un aussi un incontournable (plusieurs niveaux de difficultés possibles). Nous avons tous découvert avec plaisir cette partie du Kerala classée à l’Unesco et nous avons aussi adoré dormir dans les tentes de notre campement sous les étoiles de Kolikkumalai. Sinon, vous pourrez également vous faire plaisir dans les régions de Calicut ou Wayanad, et tester avec le sourire des activités outdoor sympas tellles que de la tyrolienne au dessus d’un lac, du canoé kayak, du mountain-bike, du tir à l’arc, du bamboo rafting et même essayer le zorb…

Tdm80_Kerala_Wayanad_activities

Pour les curieux en tout genre, vous pourrez visiter des plantations de thé vers Munnar, découvrir enfin à quoi ressemblent toutes les épices que vous utilisez habituellement dans votre cuisine en vrai et dans la nature, en visitant une plantation d’épices à Amaravathi. Vous pourrez aussi découvrir les grottes millénaires d’Edakkal, en apprendre plus sur l’histoire du Kerala via les nombreux musées du programme Muziris ou essayer d’appréhender la vie des artisans et agriculteurs Keralais via le programme de tourisme responsable de Kumarakom…. Pour les amateurs de cuisine, certains centres en proposent ainsi que des hôtels. Bien entendu, je ne rentre pas dans les détails en vous parlant de toutes les balades sympas et les rencontres que vous pourriez faire dans les villages, sur les marchés ou dans certaines villes. Cela peut valoir le coup de se perdre un peu… 😉

La culture

Les arts et la culture ont apparemment une place importante dans la vie des Keralais. Il y a de nombreux temples et énormément de festivals hindous qui animent tout au long de l’année les villages, les rues et les routes. Si vous vous y rendez, il y a de fortes chances qui vous croisiez un jour ou l’autre des processions colorées et “bruyantes” avec des éléphants, des musiciens et des danseurs qui célèbrent avec ferveur leurs croyances… Perso, j’adore ! Et surtout, n’hésitez pas à suivre les processions ou rentrer avec respect dans les temples, ca sera l’occasion de vous immerger un peu plus dans la culture et la vie des habitants.

Outre la religion, ce sont les arts traditionnels et le théâtre dansé qui font partie intégrante de l’identité du Kerala. Les habitants en sont fiers, les respectent et certains les travaillent assidûment afin de les faire perdurer. Si je vous dis cela, c’est que nous avons eu la chance de visiter l’école d’art et de culture la plus connue du Kerala: le Keralam Kalamandalam. Nous avons même eu le droit à un petit spectacle privé durant lequel un des professeurs à partagé avec nous plusieurs formes de ces arts en nous les expliquant. Je ne dirai pas que leKathakali, le Mohiniyattam ou le Bharatanatyam n’ont plus de secret pour nous, mais franchementl’expérience était vraiment intéressante. Ces arts très particuliers et précis dans leurs jeux, sont surprenants et fascinants mais aussi très beau à regarder. Vous n’aurez peut être pas la chance de visiter l’école comme nous, mais je vous conseille réellement d’essayer d’assister à une représentation de Koothu, de Kathakali ou de Kuchipudi… Ces théâtres sont assez répandus et certains beaux hôtels vous le proposeront. Vous ne le regretterez pas!

La nourriture

Pour être tout-à-fait honnête la nourriture n’est pas forcément le point qui m’a fait le plus vibrer au Kerala puisqueje ne suis vraiment pas fan des plats épicés. Ceci dit, il faut savoir être juste et si j’ai un palais de bébé qui exècre les épices, je ne suis pas non plus “maître du bon goût” et donc, je ne vais pas vous dire que la nourriture n’est pas bonne au Kerala. Au contraire, la plupart de mes camarades voyageurs ont adoré la diversité des plats proposé (végétariens ou non) et se sont jetés frénétiquement dans la dégustation de tout ce qui nous a été proposé durant ces 15 jours : Mattar paneer, Parrippun, Cabbage thoran, Sambar, Beef Goulash, mutton coconut fry, Vellari Moru curry, Avial, Palada payasam, et j’en passe bien d’autres.

Je suis sensible du palais, mais quand même, quand je voyage je fais des efforts, donc j’ai goûté à pas mal de plats et franchement, j’en ai vraiment aimé certains… Bon, hélas, je n’ai plus les noms en tête…Pour finir, nous avons eu également la chance dans un des hôtels qui nous accueillait de goûter et manger à la main le traditionnel repas de fête Keralais : le Sadya. Ce repas qui est présenté sur une feuille de bananier m’a vraiment séduit de par sa composition mais aussi de par sa présentation…

Les Hôtels de luxe

Pour ceux qui nous connaissent, nous voyageons plutôt habituellement en mode backpacker. Et pour le coup, lors du Kerala blog express3, nous avons été reçus “royal” dans les plus beaux resorts de l’état. (L’un des hôtels avait accueilli le Prince Charles pour ses 65ans et un autre à accueilli le Président Indien le lendemain de notre départ)

Des hôtels magnifiques, étonnants, ou carrément insolites, avec toujours avec un personnel attentif et souriant… Un plaisir.

Tdm80_Kerala_Hotels

Alors même si d’habitude nous partageons plutôt nos découvertes de petits hôtels raisonnables, de guest house ou d’auberges de jeunesse, je partagerai avec vous dans un prochain article les hôtels de fous pour lesquels j’ai eu un vrai coup de cœur.

Dites-vous que pour le prix d’un hôtel moyen sur la côte d’Azur, vous pourrez vivre une expérience luxueuse au Kerala…

Conclusion

Alors, qui part au Kerala maintenant ?

-Arnaud-

Infos & liens

Avant de partager plus en détails avec vous certains de mes coups de coeur, voici quelques liens qui pourront vous donner une première idée du pays, des hôtels où nous avons été logés ou des prestataires qui nous ont accueillis.

L’office du tourisme : Kerala Tourism
Infos générales : Fiche Wikipédia
Houseboat : Lakes & Lagoons
Trekking Westerns Ghats : Kalypso Adventures
Eco-tourisme : Village life experience
Parc National animalier : Parc Periyare
Musées : Muziris Tour
Parc activité outdoor: (encore en travaux lors de notre visite) : Wyanad Adventure camp
Plantation d’épices (super guide! Demander Siyad) : Ravi’s Farm à Amaravathi (pas de site web)
Hotels (quelques adresses seulement):
The Leela Hotel
Kumarakom Lake Resort
The Greenwoods
The Wind Flower
The Elephant court
The Vythiri resort