Déjà presque 2 semaines que je suis revenue d’Inde, le temps passe à toute allure. Un voyage merveilleux sur lequel j’ai mille et une choses à vous raconter, des expériences tellement extraordinaires que je ne suis même pas sûre de pouvoir vous les partager à leur plein potentiel avec juste mes mots… Alors, puisque j’ai déjà bien trop procrastiné, je vous emmène aujourd’hui avec moi sur les « backwaters » du Kerala !

Les « backwaters » c’est un peu la carte postale typique du Kerala. Plus de 200 km de canaux, affluents, lagunes, rivières, bordés de palmiers et plantes tropicales plantées de part et d’autre de l’eau. Des paysages luxuriants à perte de vue, du vert partout où l’on pose le regard, je pense que les photos sauront vous convaincre mieux que mille mots.

S’étendant en parallèle de la mer d’Oman entre Kochi (aussi appelée Cochin, selon si on prend l’ancienne ou la nouvelle version) et Kollam, il est ainsi possible de naviguer sur un gigantesque réseau qui est le cœur névralgique de la région du Kerala dont la vie est entièrement organisée autour de l’eau et des fleuves pour la pêche, l’agriculture, le commerce et l’organisation des villages.

Et comme pour les canaux de France, pour vivre l’expérience à son maximum, rien de mieux que de faire une croisière au fil de l’eau ! Pour les petits budgets, il est possible de prendreun ferry public depuis Kottayam ou Allepey (Alappuzha), une expérience on ne peut plus authentique car c’est également le moyen de transport des locaux ! (comptez 37 rupees soit 0.55€ par personne aller retour)

En version un peu plus touristique, vous pouvez opter pour une croisière de 3 à 5 heures, soit partagée avec d’autres touristes, soit en bateau privé. (comptez de 500 à 700 rupees soit de 7 à 10€ par personne) Et enfin, pour les budgets un peu plus conséquents, l’expérience avec un grand E que je vous recommande : passer la nuit sur un « bateau maison ».

Si vous me demandez de parler de ce que j’ai préféré au Kerala, je n’ai pas beaucoup d’hésitation à mentionner le fait de dormir à bord de ces fameux « house boats » : les Kettuvallam. Imaginez, arriver en début d’après-midi et prendre « possession » de votre bateau. A bord, une ou plusieurs chambres en fonction du nombre d’invités, un espace commun avec table à manger, un salon pour relaxer…

Mais aussi et surtout, le spot où j’ai passé la majorité de mon séjour à bord : un matelas et des coussins placés tout à l’avant du bateau, juste derrière le conducteur. Conducteur qui fait partie de l‘équipe de 3 personnes qui sont 24h / 24 à bord, incluant également un cuisiner et une sorte de majordome, qui parle généralement anglais sans problème.

Les paysages se succèdent, et c’est toute la vie d’un pays au bord de l’eau qui défile sous nos yeux. Ici un pêcheur à bord de sa barque, là une jeune fille qui fait sa lessive, là une église… D’ailleurs, le bateau marque généralement un arrêt en milieu d’après midi afin de vous permettre de découvrir un village. Une bonne idée mais à prendre avec des pincettes. ^^

En effet, votre chauffeur tentera sûrement de vous embarquer dans une boutique vendant de jolis bibelots, suivez le afin qu’il puisse toucher sa commission, mais soyez fermes et partez ensuite rapidement. Passez également votre tour pour la rue commerçante et ses boutiques hors de prix et profitez-en plutôt de découvrir la vie des « vrais »habitants.

Après, cette escale, vous aurez le droit à une collation bien appréciable à base de thé et de « banana fritters », des espèces de beignets de banane dont je suis littéralement tombée en amour. De quoi vous permettre de tenir jusqu’au temps du dîner qui ne vous décevra pas non plus ! En effet, ce n’est pas pour rien qu’un cuisiner est présent à bord, cela veut dire cuisine indienne au menu !

Je suis assez mauvaise élève, je ne me rappelle pas vraiment de ce que j’ai mangé, mais c’était très bon ! Mais comme je suis sympa, j’ai fait mes petites recherches et j’ai donc par exemple mangé pour lunch du poisson frit, du riz avec du sambar, des haricots mezhukkupuratti, du chou thoran, miam. Et pas trop épicé en plus, ils savent que les touristes ne sont pas habitués. ;-)

Quand au diner, c’était poulet, tomates rôties, curry de patates et autres légumes comme le padavalanga thoran, le tout accompagné de pain naan bien entendu. Niveau quantité, il n’y a pas de quoi manquer puisque ce sont d’énormes plats qui sont apportés à table, façon« maman vous fait la cuisine », et je pense d’ailleurs que les restes ne sont pas perdus et doivent servir de repas aux employés, donc ne gâchez pas !

Et pour le petit déjeuner, des œufs à vote goût, des toasts avec des tartinades pour ceux qui sont conventionnels, ou pour ceux qui aiment tester la cuisine locale jusqu’au bout, une sorte de grosse crêpe façon burrito, fourrée à la banane et à la coco. Sachant qu’en cas de petit creux également, des fruits sont à votre disposition en tout temps. Bref, vous allez tout sauf mourir de faim. ^^

Le soir, à la tombée de la nuit, le bateau accoste à la rive et une autre expérience commence, mais ça je vous le raconterai dans un autre article ! En attendant, parlons peu, parlons bien. Pour un séjour d’un jour / une nuit (à peu près de 12h le premier jour à 9h le lendemain), avec la compagnie Lakes & Lagoons, comptez dans les 8000 à 10 000 rupees, soit de 120 à 150€.

Une expérience qui a un coût certes, mais que vous l’aurez compris, je vous recommande chaudement car vraiment authentique ! Et si vous avez le budget, pourquoi ne pas y passer 2 ou 3 jours pour prolonger le plaisir ? D’ailleurs, n’oubliez pas de donner un pourboire à votre équipe à la fin, 100 rupees par membre d’équipage et par jour, c’est tout à fait correct.

Et toi, as-tu déjà dormi sur l’eau ?